De Elke Sasse

The Pickers

Image du film The Pickers - FIFDH 2024

The Pickers est un voyage à travers une série de régions agricoles européennes : dans le sud de l’Italie, Seydou, originaire du Mali, cueille des oranges. Il n’a pas de contrat et est payé au cageot. Il vit dans une cabane qu’il a construite lui-même dans un campement sans eau ni électricité. Myrtilles au Portugal, olives en Grèce et fraises en Espagne : où que nous allions, ce sont des migrant·es qui récoltent nos fruits et légumes. La plupart d’entre eux et elles sont sans contrat ou sans salaire minimum, certain·es sont illégaux·ales ou ont de lourdes dettes auprès d’agent·es. Un million de migrant·es travaillent actuellement dans les champs européens. Les cueilleur·ses sont la force de travail mobile qui remplit nos paniers dans les supermarchés. Iels voyagent d’un champ de récolte à l’autre. Iels ne revendiquent pas leurs droits. Alors que l’exploitation dans les chaînes d’approvisionnement comme le chocolat ou le café fait déjà l’objet de discussions, les fruits et légumes équitables ne sont pas encore à l’ordre du jour. L’exploitation est quelque chose de « lointain ». The Pickers est un voyage dans les champs européens. Ce que nous voyons donne un goût amer à ce que nous mangeons tous les jours : nos fruits et légumes quotidiens sont issus de l’exploitation.

Pays : Portugal, Grèce, Espagne, Italie, Népal
Langues originales : grec, ourdou, portugais, bambara, anglais, italien, espagnol, Darija, népalais
Réalisation
Elke Sasse (Allemagne)
Production
Kristian Kähler (Allemagne)
Berlin Producers Media GmbH
Production d'impact
Valentin Thurn (Allemagne)
Birgit Zimmerle (Allemagne)
Durée
80'
Statut de production
Terminé
Finalisé en
Janvier 2024
Impact Statement
Migrants picking our fruit and vegetables should work and live under fair conditions. We want to achieve tangible improvements in the social and political situation of these pickers. We aim to create awareness about illegal and unfair working situations in Europe, to reach out to consumers, supermarkets and political decision-makers, and to strengthen the efforts of NGOs and trade unions working for improvements. We want consumers to make informed, fair choices and for supermarkets to comply with all legal requirements to support human and workers’ rights in their supply chains. The EU and national governments must implement and control laws and regulations, and take responsibility for the people harvesting our fields. Our current priority is on the EU and German supply chain law.