De Mohammed Almughanni

Son of the Streets

Image du film Son of the Streets - FIFDH 2024

Le film suit Khodor, un enfant palestinien, de ses quatorze à ses dix-huit ans, alors que celui-ci grandit sans papiers dans le camp de réfugié·es de Shatila, à Beyrouth. Dans sa lutte pour la citoyenneté, son droit à l’éducation et aux soins de santé, des secrets de famille déchirants sont révélés. Les parents de Khodor étant tous deux décédés, il grandit avec sa belle-mère. Le jeune homme de 14 ans est à l’aise et détendu devant ses ami·es du même âge, en revanche sa nouvelle famille ressent souvent l’agressivité refoulée du préadolescent. Sa belle-mère et ses demi-sœurs tentent désespérément de lui procurer un document prouvant son existence et lui donnant le droit à l’éducation, aux soins de santé et à la liberté de mouvement en dehors du camp. Son of the Streets montre comment le désespoir, associé à l’énergie de l’adolescence, peut se transformer en agressivité et en découragement. Le rêve d’une vie autodéterminée est encore loin.

Pays : Liban
Langue originale : arabe
Thématique spécifique : Statelessness
Réalisation
Mohammed Almughanni (Palestine)
Production
Glib Lukianets (Ukraine)
Gaza Films
Production d'impact
Janay Boulos (Liban)
Stratégie d'impact
Sophia Khoury (Liban)
Durée
90'
Statut de production
Post-production
Finalisé en
Décembre 2024
Impact Statement
Our film exposes the widespread issue of statelessness through the story of Khodor, showcasing its local and global impact. By leveraging the film as a tool for awareness, we aim to inspire action both locally and internationally, urging individuals to advocate for change and support initiatives addressing the rights of stateless individuals.