De Christina Ifubaraboye

Pülö : Bloodstream of the Kirike

Image du film Pülö : Bloodstream of the Kirike - FIFDH 2024

L’eau est vénérée par les communautés indigènes du monde entier, y compris par le peuple Okrika (Kirike, Nigeria). Bénéficiant autrefois d’une biodiversité riche, le delta du Niger est aujourd’hui l’un des endroits les plus pollués de la planète. Pülö met en lumière le lien profond qui unit l’eau à la tribu Ijaw et présente la menace que fait peser le “Big Oil”. En tant que native d’Okrika, la réalisatrice pleure la perte de sa grand-mère et est témoin de la disparition du patrimoine de sa maison ancestrale, où l’eau nourrissait autrefois l’esprit et l’âme. La pollution ne se limite pas à la dégradation physique d’un lieu ; elle pénètre les vies, porte atteinte aux droits humains, à l’héritage et aux liens spirituels que les populations autochtones partagent avec leur environnement. Lorsque les échos de la culture s’estompent, la voix de la communauté devient le dernier gardien. Avec l’ombre du néocolonialisme qui plane, une question poignante se pose : est-ce la dernière fois que nous entendons parler de cette île ?

Pays : Nigéria
Langues originales : anglais, pidgin, Ijaw
Réalisation
Christina Ifubaraboye (Nigéria)
Production
Ufuoma Ogagarue (Nigéria)
Elisa Mereghetti (Italie)
Christina Ifubaraboye (Nigéria)
IMBUU Media
Ethnos
Production d'impact
Christina Ifubaraboye (Nigéria)
Durée
80'
Statut de production
Post-production
Finalisé en
Novembre 2024
Impact Statement
We believe in the potential of Pülö as a tool for social change at the local and regional levels and on a broader scale. This story is paradigmatic of environmental degradation in many parts of the world and can be a strong example for other communities. Environmental degradation has resulted in the poor health of Okrika, poor air quality, the extinction of many aquatic species and foods. Along with awareness-raising activities, we will stimulate institutions to provide better healthcare education, infrastructure and facilities for the people of Okrika and other communities. Key agents, such as government agencies and oil companies, will be prompted to take action to remediate the pollution in the area. The film will also be an essential tool to reinforce the sense of cultural pride and identity in the community.