De Pascale Bourgaux

Hawar, Our Banished Children

Image du film Hawar, Our Banished Children - FIFDH 2024

Le 3 août 2014, Daech envahit l’Irak. Quelque 6500 Yazidis sont kidnappé·es au Sinjar. Les femmes sont réduites à l’esclavage sexuel. De ces viols, naîtront entre 2015 et 2020 des enfants, âgés aujourd’hui entre 1 et 6 ans. Malgré la défaite complète de Daech et le retour de plus de la moitié des otages, ces enfants restent invisibles. Ce film nous emmène au cœur de la société yazidi pour comprendre cette invisibilité, à la rencontre de jeunes femmes rescapées qui se battent pour récupérer leur enfant. Le film suit Anna, une jeune mère yazidi qui traverse le Kurdistan, en cachette, pour revoir sa fille Marya après quatre ans de séparation. Au travers de ce voyage, nous découvrons la réalité complexe qui se cache derrière ce tabou : une société millénaire, patriarcale fragilisée dans sa survie, des autorités qui s’organisent après la guerre comme elles le peuvent et qui couvrent ce problème, de fragiles associations qui tentent de réunir certaines mères et leurs enfants en grand secret.

Pays : Irak, Syrie
Langues originales : arabe, anglais, kurde, kurmandji
Réalisation
Pascale Bourgaux (Belgique)
Production
Natacha Hostyn (Belgique)
Isabelle Truc (Belgique)
Elisa Garbar (Suisse)
Louise Productions
IOTA PRODUCTION
Production d'impact
Emmy Oost (Belgique)
Durée
75'
Statut de production
Terminé
Finalisé en
Avril 2023
Impact Statement
For the first time, a Yazidi mother tells her story and gives voice to all the Yazidi survivors deprived of their children born from the rapes by the ISIS jihadists. Those children don’t have any official existence in Iraq and Syria. They live in orphanages, not knowing that their mothers are crying for them. We aim to shed light on this human tragedy, urgently give visibility to these children as their true identity risks disappearing, and supporting the moderate Yazidi personalities and families who would accept those children born of rapes.