Forum

Les patrimoines culturels : victimes de guerre

Les groupes armés attaquent systématiquement le patrimoine des pays en guerre. La destruction et la spoliation des biens culturels relèvent de la volonté de la destruction d'une société et de l'anéantissement des communautés.

Les destructions de patrimoines archéologiques et les pillages de biens culturels ont atteint un niveau sans précédent depuis la Seconde Guerre Mondiale. Face visible d’un trafic tentaculaire, les pillages font partie d’un marché parmi les plus lucratifs au monde après celui de la drogue et des armes. Un monde où les profits sont faramineux, et les risques minimes. Pour quelle raison les armées et groupes armés ont-ils concentré leur stratégie militaire sur la destruction quasi-systématique du patrimoine ? L'éradication du passé rend plus difficile la construction d'un présent apaisé post-conflit.  

L’Apollon de Gaza, le film de Nicolas Wadimoff, s’intéresse à la découverte et la disparition d’une statue d’Apollon au large de Gaza, de ce trésor convoité par tous au cœur d’un territoire meurtri par les guerres et les déprivations mais où la vie subsiste, digne et insoumise.

AfriqueMoyen-OrientNumérique et innovation

samedi 16 mars

17h00

Espace Pitoëff - Théâtre

terminée

Co-présenté avec l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Le Temps et la RTS

Introduction

Rémy Pagani Conseiller adminstratif, ville de Genève

Intervenant.e.s

Michaeel Najeeb Archevêque chaldéen de Mossoul

Géraldine Chatelard Anthropologue et historienne

Cordula Droege Cheffe de cabinet du président, CICR.

Q&A

Nicolas Wadimoff Réalisateur

Modération par

Luis Lema Journaliste, Le Temps

Hors Compétition - Documentaire

L'Apollon de Gaza

de Nicolas Wadimoff

Un film RTS Une statue d’Apollon, dieu des arts, de la beauté et de la divination, est trouvée au large de Gaza avant de disparaître dans d’étranges circonstances. Bientôt, la rumeur enfle autour de ce trésor convoité par de nombreux musées et collectionneurs. En signant une œuvre intime, à la fois film-enquête et réflexion historique, Nicolas Wadimoff nous immerge dans la réalité méconnue d’un territoire meurtri où la vie subsiste néanmoins, digne et insoumise. Sortie salle en Suisse Romande à partir du 27 mars 
  • Section: Hors Compétition - Documentaire
  • Langue(s) originale(s): Français , Arabe & Anglais
  • Sous-titrage(s): Français & Anglais

Réalisation:

Nicolas Wadimoff

Scénariste:

Nicolas Wadimoff & Béatrice Guelpa

Distributeur:

Abel Davoine

Durée:

78'

Année:

2018

Pays de production:

Canada & Suisse

Statut:

Première romande