Le FIFDH dans les prisons

Depuis cinq ans le FIFDH s'engage activement auprès des populations vulnérables ou marginalisée de la région genevoise, avec des ateliers et projections spécialement conçus pour ces publics. 

Des films en compétition, une introduction au cinéma et quatre jurys spéciaux: le FIFDH propose une sélection officielle de documentaires spécialement conçue pour des personnes privées de liberté et pour les adolescent·es de l’hôpital de jour des HUG. Du 15 février au 15 mars, les détenus en exécution de peine à la Brenaz, les femmes incarcérées à Champ-Dollon, les mineur·es de la Clairière et les patient·es de l’Hôpital de Jour visionnent les films en présence des protagonistes et des équipes des films.

Jurys spéciaux et prix

Quatre prix pour le meilleur film documentaire sont remis à la fin du Festival par des jurys spéciaux composés de personnes privées de liberté et d'adolescent·es de l’hôpital de jour des HUG. Le FIFDH offre ainsi une ouverture unique au cinéma documentaire et aux droits humains.

À la fin du programme, ces personnes décernent un prix à leur film favori. Remis lors de la cérémonie de clôture, le prix figure ensuite au palmarès officiel du Festival.

Ce programme permet à des personnes jugées de devenir elles-mêmes juges: les regards sont inversés, un lieu d’échange est ouvert et chacun peut reprendre confiance en ses capacités critiques. Le cinéma a la particularité de rassembler et de pousser les murs!

Rendez-vous à la cérémonie de clôture du Festival pour connaître les films lauréats.