Expositions

Sur les lieux centraux du Festival et dans le Grand Genève, de nombreuses expositions ponctueront la 18e édition du FIFDH.

 

Itinéraires entrecoupés - Les visages de l'aide sociale |De Ghislaine Heger
-ANNULÉ-
Photographie

En partenariat avec la Haute école de travail social de Genève (HETS-Genève)

Ils ont 19, 36, 51, 63 ans… Chacun a son histoire: un licenciement, un accident médical, un divorce, une enfance chaotique. Toutes et tous se sont retrouvé·es à un moment donné à l'Hospice général pour demander l’aide sociale. Les croyances populaires définissent par principe qu’il n’y a que des fainéants et des abuseurs. Mais qu’en sait-on vraiment ? Qui sont ces gens, que leur est-il arrivé ? En réalité, cela peut arriver à tous très rapidement : plus personne n’est à l’abri de tout perdre, même en Suisse.

En parallèle de cette exposition, les Ateliers du sensible et des étudiant·es de la Haute école de travail social de Genève présenteront des courts-métrages réalisés lors d’un module d’introduction au portrait filmé, chacun dépeignant un ou une bénéficiaire d’une institution sociale.

-ANNULÉ-

www.itineraires-entrecoupes.ch


LaToya Ruby Frazier
Photographie

LaToya Ruby Frazier s’est fait connaître avec The Notion of Family, série construite autour de trois générations de femmes – sa grand-mère, sa mère et elle-même – et témoignant du déclin de sa ville natale, Braddock, ancienne capitale de l’acier de la banlieue de Pittsburgh, devenue ville fantôme. À partir d’expériences individuelles, l’artiste afro-américaine fait émerger une histoire collective. Seront aussi exposés On the Making of Steel Genesis: Sandra Gould Ford et Et des terrils un arbre s’élèvera.

Du 12 février au 11 mars, Centre Photographie Genève. Plus d'infos


Joe Sacco x ESBDI
Illustration

Dans le cadre d'un atelier de trois jours à l'École supérieure de bande dessinée et d'illustration de Genève (ESBDI), Joe Sacco a présenté son travail de BD journalisme aux étudiant·es avant de les accompagner dans un centre de réfugié·es pour interviewer selon sa méthode des personnes migrant·es. De retour à l'atelier, ils et elles ont fait une bande dessinée à partir des récits de ces personnes. Les planches originales seront visibles à la salle d’exposition du CFP Arts.

Du 12 au 13 mars 2020, Salle d’exposition du CFP Arts


Voyage vers l’espoir
Illustration

En partenariat avec le Grand Théâtre de Genève et l’ESBDI

En 1990, Xavier Koller réalise Voyage vers l'espoir, l'histoire d'une famille kurde qui abandonne ses racines pour le paradis : la Suisse. Le Grand Théâtre de Genève propose en création mondiale son adaptation en opéra et a demandé aux étudiant·es de l'École supérieure de bande dessinée et d'illustration de Genève (ESBDI) de créer une bande dessinée numérique sous forme d'une carte cliquable représentant le trajet d'un·e migrant·e. Une BD contemporaine pour illustrer un opéra contemporain au sujet brûlant.

Du 6 au 15 mars 2020, Maison des Arts du Grütli, Couloir Hornung


Lettres ouvertes de Katharine Dominicé
-ANNULÉ-
Vidéo

De 1931 à 2002, la Suisse a délivré quelque six millions d’autorisations de séjour saisonnières (permis A) à des travailleur·ses immigré·es. Ce statut leur imposait des conditions de vie et de travail inhumaines. Il leur était interdit de venir en Suisse avec leur famille et leur séjour dans le pays était limité à neuf mois par an. Dans une série de lettres ouvertes poignantes, d’ancien·nes saisonnier·es et leurs descendant·es partagent leurs premières expériences de vie à Genève et l’impact que ce statut en Suisse a eu sur leurs histoires familiales.

-ANNULÉ-


Les Murs du lendemain de Ernest Pignon-Ernest
Transmédia

« C’est la nuit que se font les choses du lendemain. Le pain. Le rêve. Le mur même. Et les tâches qui, sans le recouvrir, donneront des yeux à cette force aveugle dressée entre les hommes.

Si ce n’est pas de l’affichage au sens vulgaire du terme, les artistes, les grands, auront couvert les murs du monde du rouge du sang ou du fruit mûr, de la grisaille des jours sans, d’une espérance d’un jour futur, "un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront".

C’est dans cette nuit du monde, en grimpant au-dessus des murs horribles du présent et du passé, ou se glissant en-dessous, avec l’aide des artistes qu’il dessine, tels qu’il les voit et les aime, qu’Ernest Pignon-Ernest a jeté des trous de lumière. Y traçant, de lignes et de couleurs ce qu’Eluard appelait "une mémoire pour l’avenir".

Le mur vu par Ernest est un miroir percé où des visages blessés parlent quand même d’espoir. »

Une exposition présentera les œuvres réalisées pendant la résidence, ainsi que d’autres travaux de l’artiste. La projection d’un documentaire sera également l’occasion pour les visiteur·es de mieux connaître le parcours et les œuvres de l’artiste.

Du 7 au 29 mars 2020, Le Cairn - Espace culturel
Vernissage le mercredi 11 mars à 17h, en présence des artistes


Maintenir la flamme du 14 juin
Photographie

Exposition proposée dans le cadre de la Semaine de l’égalité 2020 en Ville de Genève

Le 14 juin 2019 des centaines de milliers de personnes étaient dans les rues de Suisse pour exiger une égalité réelle entre les femmes et les hommes. Le Collectif pour la Grève féministe 2019 Genève a glané quelques-uns des souvenirs les plus emblématiques de cette journée historique et vous invite à vous y plonger.

Du 28 février au 8 mars 2020, Bibliothèque de la Cité, Salle Le Multi
 


60 ans seulement ! L’histoire du suffrage féminin genevois en affiches
Affiches

Exposition proposée par la Ville de Genève dans le cadre de la Semaine de l’égalité 2020 en Ville de Genève, en partenariat avec le Bureau de promotion de l'égalité et de prévention des violences (BPEV) du Canton de Genève.

Genève devient en 1960 le troisième canton suisse à introduire le suffrage féminin, et ce après plusieurs tentatives. Cette exposition vous propose de (re)découvrir l'histoire de ce combat à travers les affiches des différentes votations, où arguments, opinions, revendications des partisan·es et des opposant·es s’opposent. Elles reflètent également les stéréotypes et les représentations du rôle des femmes dans la société à une époque… pas si lointaine.

Du 28 février au 28 mars 2020, vernissage 28 février à 12h15, Parc des Bastions


Géographies perdues de François Burland
-ANNULÉ-
Gravure

En partenariat avec la Commune de Meyrin

Pour cette oeuvre d’envergure, le plasticien suisse François Burland s’est installé au Cairn à Meyrin avec un groupe de cinq jeunes migrant·es mineurs non-accompagnés (MNA), arrivés en Suisse depuis quelques mois. Cette carte en gravure évoque leurs périples pour arriver vers leur terre d’asile. Ils ont traversé des déserts, des mers, des steppes, des villes, et au fil de la fuite se dessinent les chemins de l’exil munis de points de repères où sont accrochées des histoires.

-ANNULÉ-


Villes temporaires
Arts Visuels

Après ses Chroniques d’Alep, l’artiste Syrienne Mouna Ikhlassy pointe aujourd’hui des cartographies d’un "là-bas" : des vues aériennes de lieux hostiles, qui profilent un quadrillage de masse. Des tentes en enfilade parfaitement alignées tapissent ces endroits à priori temporaire, mais qui se pérennisent et systématisent l’attente. Ses abris, se révèlent dans l’espace comme une écriture obsédante et dévoilent une réalité vertigineuse.

Du 29 février au 30 mars 2020, Galerie LIGNE treize


Beyrouth : entre solidarité et engagement citoyen, parcours de réfugié·es syrien·nes
Installation

En partenariat avec la Haute école de travail social de Genève (HETS-Genève)

Trois étudiant·es de la HETS-Genève relatent leur expérience de l’accueil de syrien·nes réfugié·es au Liban. À travers images et témoignages, l’exposition dépeint le tissu associatif et le quotidien des travailleurs·euses sociaux. Parole est aussi donnée aux enfants grâce aux dessins qu’ils ont produits. En prolongement, la HETS organise la discussion Donner la parole par l’image– regards croiséssur deux expériences de médiation auprès d’enfants et de jeunes migrants qui réunira les étudiant·es et les chercheur·es de l’école ayant mené une analyse des besoins des requérants d’asile mineur·es non accompagné·es à Genève.

Du 7 au 22 mars 2020, La Galerie
Discussion le lundi 9 mars, 18h dans la salle A006 de la HETS-Genève


Un autre regard sur la migration
-ANNULÉ-
Réalité virtuelle

Proposé par Médecins Sans Frontières (MSF)

À travers le monde des millions de personnes sont en exode. Pour des raisons diverses, ces individus se trouvent forcés à fuir leur maison et déraciné·es. Les lieux où ils et elles arrivent, qu’ils soient la destination ou une étape du chemin sont des sites, dans lesquels l’intimité, le confort et le bien-être personnel sont inexistants.

C’est une immersion dans le quotidien de ces personnes déplacées qui vous sera proposée grâce aux lunettes de réalité virtuelle. Une expérience au cœur de plusieurs des activités de Médecins Sans Frontières (MSF) à travers différents contextes migratoires ; de la mer Méditerranée au Soudan du Sud, ou de République centrafricaine jusqu’aux Balkans.

-ANNULÉ-


You Are Welcome In : The Inclusive City Project

Proposé par Happy City Lab 

Ceci est un mouvement global et participatif contre l’exclusion. Des affiches font leur apparition dans le monde entier et diffusent le message : Quelle que soit ton origine, ta religion, ton âge, tes talents et tes limites, ton identité de genre ou ton orientation sexuelle, TU ES BIENVENU·E ICI. Télécharge ton affiche sur TheInclusiveCityProject.org et mets-la dans ta rue, ton école, sur ta porte ou ta vitrine !