Le FIFDH dévoile son palmarès 2020

Les Jurys du Festival ont visionné les films à distance et livré leur palmarès.


Section Documentaire de création

Le Jury international Documentaire de création était présidé par Pamela Yates, aux côtés de Badiucao, Reza, Adelina von Fürstenberg, Nora Philippe et Burhan Sönmez.

 

Grand Prix de Genève

Doté de 10'000 CHF, offert par la Ville et le Canton de Genève

Colectiv

de Alexander Nanau

« Colectiv est un thriller politique spectaculaire qui détaille une équipe de journalistes sportifs qui enquêtent sur l’incendie de la boîte de nuit Colectiv en Roumanie et, ce faisant, découvrent la corruption gouvernementale de haut niveau au sein du ministère de la Santé lui-même. Le film centre l’histoire des victimes et des survivant·es d’une manière inhabituelle et profonde, et pose la question suivante : "Lorsque nous connaîtrons la vérité sur ce qui s’est passé, comment allons-nous agir?" »

- Le Jury Documentaire du FIFDH 2020

> Fiche film

 

Prix Gilda Vieira de Mello en hommage à son fils Sergio Vieira de Mello

Doté de 5'000 CHF - Offert par la Fondation Barbara Hendricks pour la Paix et la Réconciliation

Silence Radio

de Juliana Fanjul

« Silence Radio nous plonge dans l’esprit courageux de la journaliste Carmen Aristegui, et explore toute sa complexité, sa générosité et son intelligence dans l’un des pays les plus dangereux pour travailler comme reporter révélant la corruption – le Mexique. La solidarité féministe et l’engagement à long terme de la réalisatrice Juliana Fanjul pour faire connaître au monde entier cette héroïne des droits de l’homme inspireront les spectateurs et spectatrices du monde entier. »

> Fiche film

 

Mention spéciale à "Gaza"

de Garry Keane et Andrew McConnell

« Gaza est un beau film artistique qui met en scène la pluralité de la vie contre une singularité que l’on peut appeler violence. L’espoir par le désespoir et la beauté par la laideur sont la promesse de ce film riche. Cette lame de couteau pousse les gens à faire un choix moral : lequel est le meilleur, une vie avec des attentes simples ou la violence avec l’agression. C’est la question de « Gaza » ainsi que de l’époque dans laquelle nous vivons. »

> Fiche film

 

Prix du Jury des jeunes

Doté de 1000 CHF - Offert par les Peace Brigades International (PBI)

Le Jury des jeunes Compétition Documentaire de création était composé de Theophano Chraïti, Lucie Dene, Karin Diaper, Terry Hemecker et Maxime Monney

 

Overseas

de Sung-A Yoon

« Nous avons décidé de décerner le prix du jury des jeunes à Overseas de Sung-A Yoon. Ce documentaire de création met en évidence une problématique méconnue et inhumaine : la condition de femmes philippines travaillant comme personnel de maison à travers le monde. Le film traite avec finesse et originalité ce sujet grâce à un procédé de mise en abîme où ces femmes s’entraînent à jouer leur rôle futur dans une école les préparant à être asservies par leurs employeurs et éloignées de leur famille. Le traitement en couleurs pastel apporte une douceur qui contraste avec la dure réalité à laquelle elles sont confrontées ».

> Fiche film

 

Mention spéciale à "I Am Not Alone"

de Garin Hovannisian

« Nous avons choisi d’accorder une mention à un film qui nous a fait vivre une expérience extraordinaire : I Am Not Alone de Garin Hovannisian. Ce documentaire, réellement positif, donne de l’espoir et montre l’impact que l’on peut avoir, en tant qu’individu, sur le monde qui nous entoure. Nous sommes heureux d’avoir vu ce film qui parle particulièrement aux jeunes et nous donne force et courage. »

> Fiche film

 


Section Fiction

Le Jury International Fiction et droits humains était présidé par Claudia Bluemhuber, aux côtés de Claude Barras, Nadia Ben Rachid et Philippe Cottier.

 

Grand Prix Fiction et Droits Humains

Doté de 10’000 CHF, offert par la Fondation Hélène et Victor Barbour

Maternal

de Maura Delpero

« Je voudrais être différente, mais je ne peux pas...» la phrase de Lu (Agustina Malale) à son amie Fati (Denise Carrizo) résume le dilemme auquel sont confrontées les mères adolescentes dans MATERNEL. Ces jeunes mères et leurs enfants n’ont qu’un couvent religieux vers lequel se tourner. Leur monde se heurtera aux codes moraux stricts des religieuses qui les accueillent, elles et leurs enfants.
Le premier film de Maura Delpero est un portrait sensible avec des performances en couches et beaucoup de sous-texte. Il ne s’appuie jamais sur des stéréotypes et ne propose aucune solution facile. Au fil de l’histoire, le public est lentement entraîné dans la vie de Paola, Lu et Fati et des enfants. Le jeu des trois actrices principales est superbe, authentique et convaincant et les enfants acteurs vous laissent une image durable de la pulsion, comprenant que ce sont eux qui souffrent le plus de la situation. Elle interroge un système qui, d’une part, interdit l’avortement mais, d’autre part, n’apporte pas vraiment de soutien aux mères adolescentes. La réalisation, la cinématographie, les dialogues et le rythme font de ce premier film une véritable découverte. »

> Fiche film

 

Mention spéciale à "Kuessipan"

de Myriam Verreault

« Kuessipan de Myriam Verreault nous montre un monde rarement représenté à l’écran. Un moment intime dans la vie de deux jeunes femmes innues et de leur famille. Il est à la fois joyeux, dramatique, tragique et plein d’espoir. Un film habilement conçu, Kuessipan est beau dans sa simplicité et son originalité. »

> Fiche film

 

Prix du Jury des jeunes

Doté de 1’000 CHF, offert par la Fondation Eduki

Le Jury des jeunes Compétition fiction était composé de Eulalie Félix, Emma Grau, Dounia Lafkiri, Raphaël Probst et Marie Wagneur

 

Balloon

de Pema Tseden

« Pour ses plans magnifiques et son esthétisme, pour l’attachement que l‘on porte aux personnages, pour son approche originale à la sexualité encore taboue dans le monde actuel, pour le traitement subtil et complexe de la question de l’avortement et des droits des femmes, pour son utilisation pertinente de la musique traditionnelle, le jeu prenant des acteurs et la puissance de ses symboles, nous, Jury des Jeunes, décernons le prix de la Compétition Fiction à Balloon réalisé par Pema Tseden. »

> Fiche film

 

Mention spéciale à "Kuesspian"

de Myriam Verreault

« Nous souhaitons accorder une mention spéciale au film Kuessipan de Myriam Verreault. Le lien entre les personnages, le rôle déterminant de l’écriture et de la poésie ainsi que la question de l’appartenance à une communauté, à une culture et à un territoire nous a énormément ému. De plus, ce film relève des problématiques de la jeunesse qui nous représente. »

> Fiche film

 


Section Grand Reportage

Prix de l'OMCT

Doté de 5'000 CHF, offert par l'Organisation mondiale contre la torture (OMCT)

 

Délit de solidarité / Assistance à personne en danger : un crime

de Pietro Boschetti et Frank Preiswerk

« Nous avons choisi de décerner le prix 2020 de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) à Délit de solidarité, dont les auteurs ont réussi, de manière sobre mais profondément émouvante, à nous faire découvrir l’essence de ce qu’est les droits de l’homme en posant une question simple : que faisons-nous, en tant qu’êtres humains, lorsque le droit nous empêche de faire preuve d’une humanité élémentaire envers les plus démunis, simplement parce qu’ils n’ont pas de statut juridique ?
À l’heure où des milliers d’enfants, de femmes et d’hommes fuyant la guerre et les persécutions sont traité·es comme des criminels aux frontières de l’Europe, voire déshabillé·es dans le froid par les gardes-frontières des pays démocratiques, nous dédions ce prix aux citoyen·nes présenté·es dans le film. Ce ne sont pas des militant·es, mais des gens ordinaires qui ont choisi d’obéir à leur conscience plutôt qu’à une loi qu’ils jugent immorale. Nous nous sentons inspirés par eux. »

> Fiche film

 


Jurys spéciaux

Prix du Jury de Champ-Dollon

Unité femmes, offert par la Ville et le Canton de Genève

The Cleaners

de Hans Block et Moritz Riesewieck

« Ce film nous a permis de découvrir à quel point les gros réseaux sociaux comme Google et Facebook sont puissants et intouchables. Les modérateurs qui y travaillent n’ont pas suivi de formation adéquate et nous avons été touchées par le manque de soutien psychologique dont ils font l’objet ainsi que par leur maigre salaire. Toutefois sans eux, ce serait le chaos sur les réseaux sociaux. Hans Block et Moritz Riesewick ont eu le courage de nous faire découvrir ce monde inconnu. Merci à eux ! »

 

Mention spéciale à "Ceux qui travaillent"

de Antoine Russbarch

« Nous souhaitons décerner une mention spéciale à «Ceux qui travaillent» d’Antoine Russbach. Ce film nous a fait comprendre combien la communication est importante dans nos sociétés et à quel point important de ne pas prendre de décision seul et qui ont de graves conséquences. Quel que soit le problème, ne pas choisir l’argent devant une vie humaine… Chapeau au réalisateur ! »

 

Prix du Jury de la Brénaz

Offert par la Ville et l’État de Genève

The Cleaners

de Hans Block et Moritz Riesewieck

« Nous jury de la Brenaz, attribuons le prix du meilleur film à « the cleaners » de Hans Block et Moritz Riesewieck. Nous avons été particulièrement sensibilisés aux différents points de vue abordés autour de la même thématique, les réseaux sociaux et leurs modérateurs. Nous avons été touchés par la franchise des modérateurs, leur souffrance et le manque d’encadrement dont ils font l’objet et par les connexions que fait le film avec des questions de moralité, de politique et de valeurs personnelles autour des gros réseaux sociaux tels que Facebook ou Google. Merci et continuez ! Choukrane – Danke – Diarama – Muchas Gracias »

 

Prix du Jury de la Clairière

Offert par la Ville et l’État de Genève

Numéro 387 disparu en Méditerranée

de Madeleine Leroyer

« Nous sommes extrêmement heureux de pouvoir décerner le prix du meilleur film à Numéro 387 disparu en Méditerranée, car ce sujet nous a touché et nous a montré une facette de la migration dont on ignorait la dureté. Notre regard a changé et cela nous a rendu triste de découvrir les ravages du parcours migratoire aujourd’hui. Ces disparus nous ont donné une leçon de vie et nous aimerions dire que de les oublier c’est les tuer une deuxième fois. »

 

Mention spéciale à "Sous la peau"

de Robin Harsch

« Nous souhaiterions aussi attribuer une mention à la réalisation de Sous la peau. Nous avons trouvé l’approche du réalisateur sur le sujet de la trans-identité très intéressante et importante. »

 

Prix du Jury des HUG - Artopie

Prix Artopie - Un projet HUG-Children Action avec le soutien de la Fondation d’Harcourt

Sous la peau

de Robin Harsch

« Nous jury Hug Artopie nous attribuons le prix du meilleur film à Sous la peau de Robin Harsch pour la qualité de sa réalisation sur un sujet important qui nous concerne toutes et tous. La mise en lumière de l’association du refuge nous a fait nous rendre compte de l’importance du soutien qu’il faut accorder quand on traverse un moment difficile dans sa vie que ce soit pour une quête identitaire ou un changement d’identité. Nous souhaitons également souligner le courage de Effi, Soan et Logan d’avoir témoigner de leur transition à travers Sous la peau. »