Jurys et prix

Deux jurys internationaux remettront trois prix dans le cadre des compétitions internationales du FIFDH.

 

 

Jury compétition documentaire de création

Leïla Slimani - Présidente du Jury

Romancière franco-marocaine née en 1981, Leïla Slimani est lauréate du prix Goncourt 2016 pour son roman Chanson douce, édité par Gallimard et traduit en 44 langues, qui l’a hissée au rang « d'auteur francophone le plus lu dans le monde ». Écrivaine virtuose, féministe et profondément engagée, sa plume acérée suscite des débats passionnés. Elle aborde de front la nymphomanie dans Dans le jardin de l’ogre, le meurtre d’enfants et la misère sociale dans Chanson douce, et la violence du patriarcat dans Sexe et mensonges : la vie sexuelle au Maroc. Leïla Slimani est la représentante personnelle d’Emmanuel Macron pour la Francophonie, mais a interpellé publiquement en novembre le Président de la République en soutien aux personnes migrantes.

Une rencontre publique avec Leila Slimani est organisée par la Société de Lecture :

 

Fellipe Barbosa

Né en 1980 à Rio de Janeiro, Fellipe Barbosa est l’un des figures les plus emblématiques du jeune cinéma d’auteur brésilien. Après avoir réalisé un court métrage remarqué, Salt Kiss, il est admis à l’Institut Sundance en 2008, où il développe puis réalise son premier long métrage de fiction, Grand Case, présenté à Rotterdam en 2014, où il fait sensation. En 2017, il part sur les traces d’un ami disparu au Malawi, accompagné de ses proches qui jouent leur propre rôle. Gabriel et la montagne, film puissant et personnel, est primé à la Semaine de la Critique à Cannes et fait le tour des Festivals internationaux. Fellipe Barbosa prépare actuellement un long métrage consacré à Leila Alaoui, photographe franco-marocaine décédée lors des attentats de Ouagadougou, à qui le FIFDH avait dédié son édition 2016.

 

Hussain Currimbhoy

Hussain Currimbhoy est programmateur documentaire pour le Festival de Sundance. Né au Canada, il a travaillé en Australie, au Japon, aux Pays Bas et au Royaume Uni avant de s’installer à Los Angeles. En 2002, tout juste diplomé du Victorian College of Art de Melbourne, il crée RVO4, un festival de court métrages itinérants, et devient curateur pour le Australian Centre for the Moving Image. Il a également écrit et réalisé 8 courts métrages qui ont circulé dans de nombreux Festivals internationaux. Il a été directeur de la programmation du Festival de Sheffield, de 2008 à 2014, avant de rejoindre le prestigieux Festival de Sundance. Il intervient régulièrement comme conférencier dans des Festivals et des écoles de cinéma à travers le monde.

Une rencontre publique avec Hussain Currimbhoy se déroulera durant le Festival :

 

 

Julie Trébault

Fondée en 1922, PEN America est la branche maîtresse du réseau PEN International, qui rassemble 7200 écrivain·es à travers le monde pour défendre la création artistique et la liberté d’expression. En son sein, Julie Trebault dirige Artists at Risk Connection (ARC), qui soutient spécifiquement artistes et cinéastes en danger. Passionnée, engagée et femme de réseaux, Julie Trébault a commencé sa carrière à la tête des évènements du prestigieux Musée du Quai Branly à Paris. En 2008, elle rejoint le Musée national d’Ethnologie à Leyde, aux Pays-Bas, où elle crée un réseau de 116 musées internationaux. Elle déménage ensuite à New York pour devenir directrice des programmes du Museum of the City of New York, avant de rejoindre PEN America.

Julie Trébault animera une rencontre avec le cinéaste Eddy Munyaneza pour présenter le réseau Filmmakers at Risk:

 

Jurys compétition fiction

Pat Mitchell

Pat Mitchell est une entrepreneuse, productrice et activiste américaine. Elle a été la première femme présidente de PBS après avoir été la présidente de CNN Productions. Sa carrière est guidée par la volonté d’employer les médias comme une force de changement social, tout particulièrement en ce qui concerne la représentation des femmes. Les projets qu’elle a produits ont reçu 35 Emmy Awards et 5 Peabody Awards. Elle est consultante auprès de nombreuses entreprises, et présidente du conseil de fondation de la Women's Center Center Board et de l'Institut Sundance. Mitchell a également été présidente et cheffe de la direction du Paley Center for Media, un leader d'opinion mondial pour les forums sur le rôle des médias dans la société. Elle termine actuellement un livre intitulé Becoming a Dangerous Woman: On Embracing Purpose and Power.

Pat Mitchell rencontrera le public du Festival lors d’un déjeuner professionnel :

 

Uzodinma Iweala

Né en 1982 aux Etats-Unis, originaire du Nigéria, Uzodinma Iweala est à la fois diplômé en littérature à Harvard et en chirurgie à Columbia. À 23 ans, il publie un premier roman stupéfiant, Beasts of No Nation, récit intime d’un enfant-soldat traduit dans le monde entier et adapté au cinéma par Netflix. Il est l’auteur de nombreux romans et essais, et a produit le film Waiting for Hassana. Tout en continuant à exercer la médecine, il dirige le magazine Ventures Africa, qui traite de politique, de culture et d’innovation. Il a fondé Private Sector Health Alliance of Nigeria, qui soutient les investissements dans la santé, et Lumos Txtlite, qui fournit de l’énergie solaire. En 2017, Uzodinma Iweala a fait sensation à Genève avec un discours provocateur et virtuose sur la philanthropie : "Me voler 1000 dollars puis m'en rendre un, ce n'est pas de la bonté".

Uzodinma Iweala participera au Forum du FIFDH aux côtés de Ratna Kapur :

 

Shahin Najafi

Issu de la scène underground, Shahin Najafi, né en 1980, est un poète sonore, musicien et compositeur de premier plan dans le paysage musical en Iran. Il aborde de front des sujets aussi variés et engagés que la théocratie, la pauvreté, le sexisme, la censure, l’esclavage des enfants, les exécutions sommaires, la toxicomanie et l’homophobie. En 2012, il a été victime de plusieurs fatwas pour sa chanson Ay Naghi, et le site web HonareNab.ir a posté un jeu vidéo intitulé Shoot the Apostates invitant les internautes à l’assassiner. Il est l’auteur d’une bouleversante autobiographie intitulée Quand Dieu est endormi, et il vit en exil en Allemagne.

Shahin Najafi donnera un concert à l’Alhambra durant le Festival :

 

Philippe Cottier

Philippe Cottier est un avocat suisse. Membre du conseil de la Fondation Hélène et Victor Barbour depuis 1995 et Secrétaire du Conseil de la Fondation depuis 2005, il représente celle-ci dans les différentes activités culturelles qu’elle déploie. Il a toujours porté un intérêt particulier au cinéma et sa participation au Jury du Prix Barbour pour l’édition 2019 du FIFDH s’inscrit dans la continuité de son travail.

 

Anne Deluz

Née en 1964, Anne Deluz commence sa carrière professionnelle auprès de cinéastes suisses emblématiques : Michel Soutter, Alain Tanner avec qui elle collabore pendant une quinzaine d’années, Claude Goretta, ou encore Francis Reusser. Dans les années 90, elle part s’installer en Espagne. Elle alterne les productions avec des cinéastes comme Fernando Trueba, l’écrivain cinéaste Fernando Trueba, Mateo Gil, la Cuadrilla ou le norvégien Bent Hamer. Elle anime également des stages de mise en scène à l’école de cinéma de Cuba, San Antonio de Los Banos. Elle revient en Suisse en 2001 et passe à la réalisation dans différents genres télévisuels comédies, drame psychologique, séries de fiction et documentaire pour les télévisions suisse et française. Elle a depuis produit les longs métrages La Reina de Espana de Fernando Trueba (2016) et My Little One de Frédéric Choffat et Julie Gilbert (2019). Actuellement, elle co-écrit et réalise une série TV, Bulle, et développe le long métrage d'animation Red Jungle de Juan José Lozano et Zoltan Horvath.

 


Les Prix du FIFDH

 

 

Compétition documentaire de création

Grand Prix de Genève

Doté de 10’000 CHF
Offert par la Ville et l’État de Genève • Décerné par le Jury international

 

Prix Gilda Vieira de Mello, en hommage à son fils Sergio Vieira de Mello

Doté de 5’000 CHF
Offert par la Fondation Barbara Hendricks pour la Paix et la Réconciliation • Décerné par le Jury international

Prix du Jury des jeunes

Doté de 5’000 CHF
Offert par Peace Brigades International (PBI)

 

Compétition fiction

Grand Prix fiction

Doté de 10’000 CHF
Offert par la Fondation Hélène et Victor Barbour • Décerné par le Jury international

Prix du Jury des jeunes

Doté de 500 CHF
Offert par la Fondation Eduki

 

Compétition Grands Reportages

Prix de l’Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT)

Doté de 5’000 CHF
Décerné par le Jury de l’OMCT • Attribué à un·e cinéaste dont le film témoigne de son engagement en faveur des droits humains, pour soutenir l’écriture de son prochain film.

 

Jurys spéciaux

Prix des Jury en milieu carcéral & HUG – Hôpital de jour, prison de la Brenaz, de Champ-Dollon et de la Clairière. Récompense trois productions suisses et françaises.

À lire aussi