ForumLivestream

La torture blanche, invisible mais implacable

La torture blanche ou torture en chambre blanche n’agresse pas directement le corps : en s’attaquant aux 5 sens ou à l’intégrité psychique d’une personne, elle reste invisible à l'œil nu mais laisse des traces psychologiques indélébiles. Elle est notamment pratiquée sur les prisonnier·ères politiques en Iran.

Ses formes sont multiples, allant de l’absence de tout contact humain à la privation sensorielle totale, voire à des humiliations. Les conséquences à long terme de cette forme de torture sont souvent encore plus effroyables que celles induites par la torture physique. Les États-Unis ont eu recours à la torture blanche après les attentats du 11 septembre 2001. Depuis, cette forme de torture se répand et se perfectionne de plus en plus, en Iran comme ailleurs. Méconnue, difficile à documenter, elle doit être fermement dénoncée.

L’avocate et activiste Narges Mohammadi, qui a passé l'essentiel des 13 dernières années derrière les barreaux, a subi cette forme de torture. Elle a rassemblé dans un documentaire poignant les témoignages d’autres victimes iraniennes, avant d’être de nouveau condamnée en janvier 2022 à huit ans de prison et 70 coups de fouet. Narges Mohammadi est détenue depuis le 16 novembre 2021 afin de purger le reste de sa précédente condamnation à 30 mois de prison et 80 coups de fouet.

JusticeLibertés & DémocratieMoyen-Orient


vendredi 11 mars

20h00

Grütli - Salle Langlois

complet - en cas de désistement des places seront remises en vente avant la projection

Suivi du débat La torture blanche, invisible mais implacable.

Français - Anglais - Persan

Co-présenté avec le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et l’Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT)

Introduction

Jenny Piaget Cheffe de la Section Diplomatie des droits de l’homme au Secrétariat d'État du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE)

Intervenant·es

Shirin Ebadi Juge et avocate iranienne, prix Nobel de la Paix 2003

Gerald Staberock Secrétaire Général de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT)

Taghi Rahmani Journaliste et écrivain iranien, époux de la réalisatrice du film White Torture, Narges Mohammadi

Modération par

Serge Michel Directeur éditorial de Heidi.news et rédacteur en chef adjoint du Temps

Pour aller plus loin

“White Room Torture - Worst Punishments in the History of Mankind“ dans The Infographics Show, 27 août 2020.

Ce débat est précédé par le film :

Compétition - Grand Reportage

White Torture

De Narges Mohammadi

Narges Mohammadi, vice-présidente du Defenders of Human Rights Center en Iran, est détenue depuis novembre 2021 à la prison d’Evin. Elle a réalisé ce puissant documentaire à partir d’entretiens avec 16 ancien·nes détenu·es qui ont subi la Torture Blanche : 4 murs blancs, pas de lumière naturelle, aucun son ni contact humain. Après quelques mois, beaucoup préfèrent avouer n’importe quel crime, quitte à être exécuté·es. Une torture redoutablement efficace qui ne laisse pas de traces…
Projection en présence de Shirin Ebadi, avocate et militante des droits humains iranienne, prix Nobel de la paix 2003.
 

  • Section Compétition - Grand Reportage
  • Langue(s) originale(s)
  • Sous-titrage(s) Français & Anglais

JusticeMoyen-OrientSanté


Réalisation
Narges Mohammadi
Durée
112'
Année
2021
Pays de production
Iran
Statut
Première suisse