Grand rendez-vous

Des bullshit jobs et encore, pas pour tout le monde ! Rencontre avec Dominique Méda et Erik Orsenna

La pandémie a entraîné une précarisation du travail et une prise de conscience. La sociologue Dominique Méda voit dans cette nouvelle dynamique un changement de paradigme et de nombreux risques.

Le développement et la systématisation du télétravail durant le confinement ont changé notre rapport au travail. De nombreuses voix réclament la revalorisation de certaines professions, la généralisation du temps partiel, un salaire minimum augmenté ou le revenu universel de base. Autant de questions qui se posent avec de plus en plus d’acuité pour repenser le monde du travail. La sociologue française Dominique Méda envisage deux scénarios : la fin du salariat avec la généralisation du télétravail et du travail à la demande permettant à grandes plateformes de proposer des services délocalisés à distance ; ou repenser le travail dans une perspective écologique avec pour maîtres-mots : démocratiser, démarchandiser, dépolluer. Elle dialoguera avec Erik Orsenna, l’auteur de "l’Exposition coloniale" et des "Petit précis de mondialisation", qui plaide pour une refonte du capitalisme. ©Photo Andrea Piacquadio / Pexels / CAPITAL

Economie

mardi 9 mars

20h00

En direct sur fifdh.org, Facebook et YouTube

Introduction

Geraldine Mosna-Savoye Productrice du Carnet de philo sur France Culture

Intervenant·es

Dominique Méda Professeure de sociologie et directrice de l'Institut de Recherche Interdisciplinaire en sciences sociales de l'université Paris Dauphine

Erik Orsenna Ecrivain, membre de l’Académie française et lauréat du prix Goncourt