Grands rendez-vous

Les algorithmes sont-ils sexistes ?

Les algorithmes d’intelligence artificielle (IA) font ce qu’on leur demande, ce pour quoi ils sont programmés. Ils sont ainsi à l’image de la société et ont les mêmes biais, basés sur des stéréotypes de genre et racistes.

Les personnes racisées et les femmes sont moins bien prises en compte par les programmes de reconnaissance faciale. Pourquoi ? Parce que les algorithmes utilisés ont les biais de leurs programmateurs et programmatrices. En fait, les algorithmes à la base d’innombrables applications dans la vie quotidienne n’ont pas la neutralité qu’on leur prête : ils reproduisent les préjugés de leurs créateurs et créatrices et, plus généralement, de la société. Avec la pandémie de la Covid-19, la collecte de données personnelles sur les citoyen·nes s’est intensifiée. Cette surveillance étatique couplée aux biais des algorithmes fait peser de lourdes menaces sur la démocratie et les droits humains.

Femmes*RacismeTech

Le débat se déroule en français et anglais avec une interprétation simultanée en anglais et en français.

Co-présenté avec le Service Agenda 21 – Ville durable de la Ville de Genève dans le cadre de la Semaine de l’égalité 2021 intitulée « Elle-x-s sont dans la place ! », et le Bureau de promotion de l’égalité et de prévention des violences (BPEV)

Intervenant·es

Julia Kloiber Cofondatrice de l’organisation Superrr Lab, think-tank féministe pour l’élaboration et la promotion d’innovations technologiques inclusives

Isabelle Collet Professeure à l’Université de Genève en sciences de l’éducation

Teresa Scantamburlo Chercheuse au European Centre for Living Technology (ECLT), spécialiste des impacts sociaux de l'intelligence artificielle et co-fondatrice de l’Observatoire AI4EU sur la société et l’intelligence artificielle

Modération par

Mehdi Atmani Journaliste d’investigation indépendant et fondateur de l’agence de production éditoriale Flypaper